Accueil > Nos activités > Vie privée > Le marché, la réponse MAAF

VIE PRIVéE

Le marché, la réponse MAAF

« En dépit d’un net repli du marché de l’immobilier, MAAF progresse à nouveau »

En 2012, les ventes de logements neufs se sont effondrées (- 17,9 %), la tendance s’étant fortement accentuée au 4e trimestre (-34,3 %). Le nombre de mises en chantier a décroché de près de 20 % et le nombre de permis de construire a reculé de 7,7 %. Ce repli est dû notamment à la forte dégradation de la conjoncture, au dispositif fiscal moins incitatif (suppression de la loi Scellier) et au durcissement des conditions d’octroi de crédit immobilier. Les perspectives 2013 sont moroses : la FFB* prévoit 313 000 logements neufs contre 400 000 par an en moyenne sur la dernière décennie.


Dans ce contexte défavorable, MAAF a intensifié ses efforts sur le marché de la multirisque habitation fortement concurrentiel, en s’appuyant à la fois sur sa notoriété, son positionnement tarifaire, la qualité de son offre – comme l’atteste le label d’excellence 2 012 des Dossiers de l’Épargne décerné au contrat Tempo Habitation - mais aussi sur une stratégie de fidélisation volontariste mise en œuvre par les réseaux. L’activité vie privée représentait fin 2012 plus de 20 % du chiffre d’affaires total réalisé par MAAF Assurances SA, en progression de 3,4 points sur 5 ans.

* FFB : Fédération française du bâtiment